Les bons gestes d'un référencement naturel

SEO

Référencement naturel (SEO) : vos images ont un poids

Quand on pense au référencement naturel, on pense souvent au travail des mots-clefs dans les textes et principalement dans les zones de titre.

Mais on néglige trop souvent le rôle important des images. Voici pourquoi et surtout comment appliquer les bons gestes dans l’utilisation des images sur votre site internet.

Le poids des images

En matière de référencement naturel, depuis quelques années déjà, l’optimisation de l’expérience utilisateur est fortement prise en compte. C’est la raison pour laquelle les moteurs de recherche pénalisent les sites dont les pages prennent trop de temps à se charger. Si les pages sont lentes, c’est que bien souvent les images ne sont pas compressées.

Pour gagner en temps de chargement, il est donc impératif de compresser vos images. Nous conseillons, en fonction du type d’images et de formats, de rester dans une fourchette de 50ko à 200 ko. Pour des images qui devront s’afficher en très grand format, il est possible de monter à 500ko mais c’est un grand maximum.

Vous pouvez tester la vitesse de chargement des pages avec l’outil en ligne Page Speed Insights

TROP TARD ?

Si le mal est fait et que vous devez optimiser vos fichiers images sur WordPress, il existe des extensions intéressantes. Notre préférence va à ShortPixel que nous avons déjà utilisé pour des sites de clients, la version gratuite vous donne droit à une centaine de compressions. Smush fonctionne un peu sur le même principe.

Le poids des image sur le SEO

Nommer ses images

De plus en plus d’internautes effectuent leurs recherches dans l’onglet image. Cela permet un tri plus sélectif (parce que visuel) des réponses. Nommer correctement ses images avant importation aura dès lors un impact positif sur votre visibilité. Qui rechercherait IMG564-251107.JPG dans son moteur de recherche ?

Attention à bien renommer vos photos avant importation car c’est assez fastidieux de le faire après coup dans le tableau de bord de votre CMS et encore plus dans votre code.

 

Légende et texte alternatif

Les CMS de type WordPress vous permettent de proposer un texte alternatif (dans la jargon la balise ALT). Il permet de décrire les images aux personnes malvoyantes lorsqu’elles naviguent sur votre site mais il délivre également ces informations aux robots qui scannent et indexent vos contenus.

Utiliser ces balises permet donc non seulement de travailler l’inclusivité des publics sur votre site mais aussi de référencer vos images.

Il en va de même pour les légendes. Voici ce que précise Google (moteur de recherche le plus populaire à ce jour) : « Notre moteur de recherche extrait des informations sur le sujet de l’image à partir du contenu de la page, y compris les légendes et les titres des images. »

Checklist SEO avant toute publication

  • Avant de les télécharger sur le site
    • Les images pèsent moins de 200ko (grand max 500ko)
    • L’image est nommée en fonction de son contenu (avec des mots-clefs pertinents)
  • Après les avoir téléchargées sur le site
    • J’ai prévu un texte alternatif (pertinent pour les moteurs de recherche et pour le public mal voyant)
    • J’ai écrit une légende pertinente en utilisant les mots-clefs essentiels (en lien avec le sujet de l’article)

La clef de la réussite SEO ?

Comme pour toutes les techniques SEO, nous le soulignons toujours lors de nos formations WordPress, la clef de la réussite SEO est la régularité (et un brin de patience) : si vous adoptez les bons gestes et les systématisez lors de toute création de contenu, vous ne pourrez que gagner en visibilité. Une visibilité pérenne contrairement à celle que vous pourriez obtenir par l’achat de mots-clefs (SEA).

 

Gestes simples SEO

Pour recevoir d’autres astuces

Oh !